Les limites de sécurité dans les consommations alimentaires des vitamines et des minéraux.pdf

Les limites de sécurité dans les consommations alimentaires des vitamines et des minéraux PDF

CSHPF

Lun des objectifs principaux dune alimentation équilibrée est de fournir à chaque individu les quantités de vitamines et de substances minérales répondant à ses besoins nutritionnels. Les apports quotidiens recommandés -ou AQR sont définis pour couvrir ainsi les besoins de la quasi-totalité de la population. Les pouvoirs publics qui ont la charge de protéger la santé des consommateurs de produits alimentaires ne peuvent autoriser lajout dans ces produits de vitamines ou de substances minérales à des doses qui comporteraient le moindre risque dès lors que leur consommation dépasse la seule satisfaction des besoins nutritionnels. Lorsque lusage de ces produits peut entraîner des effets indésirables, il est nécessaire de fixer une dose-seuil, limite de sécurité, par une méthode analogue à celle qui est utilisée pour lemploi des additifs dans lalimentation. Cela est dautant plus nécessaire que le public prête aux vitamines et substances minérales des vertus et des propriétés qui engagent certains à en consommer de fortes doses pendant des périodes assez longues. Lobjet de ce rapport est en conséquence de proposer une méthode permettant de déterminer les doses-seuils de sécurité, en sappuyant sur ce qui est communément admis aujourdhui par les scientifiques. La limite de sécurité correspond en effet à une dose pour laquelle il est raisonnable de penser que la probabilité dobserver un effet indésirable est la plus faible possible (pour ne pas dire nulle), en tenant compte des différences de sensibilité pouvant exister entre les individus. Après considération de tous les éléments pouvant lui permettre de juger des méthodes et de lavancée des connaissances sur la question, le Conseil supérieur dhygiène publique de France a pris un avis fixant des limites de sécurité pour les vitamines A, D, E, B6, C, lacide folique et la niacine et pour le sélénium, le zinc et le fluor. Il na pas jugé bon dindiquer de limites pour les vitamines B1, B2, B12, lacide pantothénique et la biotine, les données scientifiques actuelles ne justifiant pas de le faire, ni pour les autres substances minérales, en labsence pour le moment de données suffisantes permettant de fixer des valeurs-seuils. Il rappelle que léquilibre nutritionnel est assuré par les doses fixées par les AQR français (ou apports nutritionnels conseillés pour la population française, définis en 1992), et que ces quantités sont fournies normalement par une alimentation diversifiée.

Complexe de vitamines et minéraux - Carence en vitamines ...

2.48 MB Taille du fichier
9782743001650 ISBN
Libre PRIX
Les limites de sécurité dans les consommations alimentaires des vitamines et des minéraux.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.hotandlittlethings.fr ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

NORME GÉNÉRALE POUR LES CONTAMINANTS ET LES TOXINES ... dans les aliments de consommation animale dans le cas où le contaminant dans les aliments de consommation animale peut être transféré à l¶alimentation d¶origine animale et peut être pertinent pour la santé publique. 1.2 DÉFINITION DES TERMES 1.2.1 Généralités Les définitions aux fins du Codex Alimentarius, telles que citées dans le Manuel de procédure, s¶appliquent à la Norme

avatar
Mattio Müllers

Rapport sur les limites de sécurité dans les consommations alimentaires des vitamines et minéraux De France, Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, France, Direction générale de la santé, France, Direction générale de l'alimentation

avatar
Noels Schulzen

C'est ainsi qu'ont été créés les 9 repères de consommation du PNNS. ... font pas référence à des nutriments (glucides, lipides, protéines, vitamines, minéraux,…) ... Les protéines végétales peuvent être limitées en un ou plusieurs acides aminés essentiels. ... ANSES, Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l' Alimentation, ...

avatar
Jason Leghmann

30 sept. 2014 ... Sécurité nationale et défense ... Pour obtenir plus d'information sur les risques alimentaires, ... dans les heures suivant la consommation de l'aliment suspect. ... les limites de tolérance et les aliments dans lesquels ils sont permis. ... L'ajout de vitamines et de minéraux aux aliments vise notamment à :.

avatar
Jessica Kolhmann

VITAMINES, OLIGO-ÉLÉMENTS ET COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES.